Le Docteur Konstantinos Farsalinos, cardiologue au centre de chirurgie cardiaque Onassis (Athènes), démarre cette année une étude clé sur la température de chauffe du matériel. Cela marquera un tournant dans l’histoire de la cigarette électronique. En effet, bien que des données circulent déjà sur internet, ce sera néanmoins la première étude vraiment scientifique à explorer les températures de chauffe des e cigarettes à l’usage. Les études actuelles démontrent bien que si la toxicité de la vapeur est étroitement liée à la composition des e liquides, elle est aussi directement dépendante de la température de vaporisation. C’est pourquoi il est temps de présenter les conseils de bon usage et les gestes à éviter pour tous les utilisateurs de cigarettes électroniques.

 Bien utiliser sa e-cigarette

 

Découvrez notre gamme d'e liquides naturels pour cigarette électronique via la rubrique E LIQUIDES BIO 

  E liquide bio pour cigarette électronique

 

Les 10 gestes que le vapoteur doit éviter avec sa e cigarette sont :

 

1)    Utiliser un couple résistance / voltage inapproprié

En résumé, plus la résistance (Ohm) sera basse et le voltage (Volt) élevé, plus le liquide va chauffer. Il faut donc sélectionner un voltage plus faible pour les résistances de 1,5 Ohm. Les voltages élevés étant réservés aux résistances de valeurs supérieures.

Recommandations pour le voltage en fonction de la résistance :

Résistance     Plage de voltage possible

1,5 ohms       3,3 V pour les e liquides fruités
1,5 ohms       3,3 à 3,5 V pour les autres e liquides


1,8 ohms       3,4 à 3,7 V pour les e liquides fruités
1,8 ohms       3,4 à 3,9 V pour les autres e liquides

2 ohms          3,4 à 3,8 V pour les e liquides fruités
2 ohms          3,4 à 4 V pour les autres e liquides

 

2)    Trop chauffer les e liquides

Pour une bonne restitution des saveurs naturelles, voici nos conseils :

- réglez la puissance de votre batterie entre 6 et 7 W pour les e-liquides fruités, 6 et 8 W pour les autres e-liquides ;

- utilisez des résistances d'une valeur comprise entre 1,5 et 2 ohms.

Ces réglages sont adaptés à une vape classique (inhalation indirecte).

 

Nous vous déconseillons l'usage des résistances basses inférieures à 1 ohm (appelées sub-ohm). Certains vapoteurs utilisent les résistances sub-ohm pour créer de gros nuages de vapeur. On parle d'inhalation directe car le vapoteur inhale directement la vapeur dans ses poumons sans l'avoir retenue au préalable dans la bouche.

Les résistances sub-ohm présentent des désavantages importants par rapport aux résistances normales :

  • Elles consomment plus de liquide ;
  • Elles accélèrent l’usure de votre batterie ;
  • Elles favorisent la surchauffe de la vapeur ;
  • Elles dénaturent les saveurs.

Enfin, il est important de savoir que les arômes naturels de fruits sont en général plus fragiles à la chaleur. On évitera donc d’utiliser une puissance élevée pour ces e-liquides.

 

3)    Ne pas remplacer ses résistances à temps

N’hésitez pas à remplacer vos résistances au moindre doute. Elles ont une durée de vie limitée et représentent un élément clé dans le bon fonctionnement de votre e-cigarette.

 

4)    Ne pas nettoyer son matériel

Lorsque que votre clearomiseur est vidé, nous vous conseillons de le démonter et de le passer soigneusement sous l’eau. Après l’avoir laissé sécher, vous pourrez le réutiliser. Il est également recommandé de nettoyer les pas de vis (y compris pour la batterie) avec un mouchoir sec.

 

5)    Appuyer sur la LED de la batterie sans aspirer ou appuyer trop longtemps sur la LED

Si vous actionnez la batterie sans aspirer, le liquide ne circule pas et la résistance chauffe. Le liquide statique peut alors surchauffer. L’appui sur la LED doit se faire tout en aspirant sur la e cigarette. Pour une aspiration normale, on compte maximum 3 secondes d’appui sur la LED.

 

6)    Prendre des aspirations longues et rapprochées

Entre 2 aspirations, laisser votre e cigarette refroidir pendant quelques secondes. Des aspirations trop rapprochées conduisent à une élévation de température non souhaitée.

 

7)    Vapoter en continu

Si l’on souhaite comparer le vapotage avec le fait de fumer une cigarette normale, on compte entre 20 et 30 aspirations sur une cigarette électronique. Par exemple en lisant un bon livre ou devant un film, pensez à ne pas vapoter en continu et à poser votre e-cigarette de temps en temps !

  

8)    Utiliser la e cigarette lorsque le clearomiseur est presque vide

Si la résistance n’est pas bien alimentée en liquide, elle va chauffer « à sec » et cela peut induire des composés indésirables. Lorsque la résistance est bien alimentée en liquide, en fonctionnement normal et avec une température normale, vous aurez une vapeur de qualité.

 

9)    Utiliser un e liquide de provenance inconnue

De nombreux e liquides peuvent être achetés sur le marché. Veillez à vous fournir en e liquide auprès de fabricants sérieux et dont la fabrication est encadrée par un professionnel de santé.

 

10)    Utiliser un matériel dont la marque n’est pas certifiée

De même, de nombreux modèles de cigarettes, batteries, chargeurs et clearomiseurs sont présents sur le marché. Il est recommandé de n’utiliser que du matériel de marque certifiée (Eleaf, Aspire ou autres marques connues). Bien que ce matériel soit un peu plus cher que les produits « sans marque », cela permet normalement un fonctionnement et un chargement correct.

Trouvez le modèle certifié qui vous convient en consultant notre rubrique Kits complets

 Kits cigarettes électroniques

 
En suivant ces conseils de bon usage, vous pourrez vapoter sans risques inutiles tout en optimisant la durée de vie de votre matériel, et vous apprécierez d’autant plus de savourer de délicieux e liquides !
 

Mylène Pillot

Pharmacienne