L’institution cite les avantages démontrés et les inconvénients injustement rattachés à la cigarette électronique (e-cigarette).

L’Académie française de médecine estime que l’épidémie de pathologies pulmonaires aux USA ne doit surtout pas dissuader les fumeurs d’utiliser la cigarette électronique.

Pour elle, « cette crise de confiance pourrait causer la mort de milliers de fumeurs alors que le tabac tue la moitié de ses fidèles consommateurs ».

Dans son communiqué du 12 décembre 2019, elle rappelle que ces maladies sont liées à une utilisation anormale de la e-cigarette : des vapoteurs ont consommé des e-liquides à base de THC achetés sur le marché noir.

Les fumeurs qui envisagent de passer à la vapoteuse, « ne doivent pas hésiter », car selon l’Académie, il est établi qu’elle est moins dangereuse que la cigarette. Par ailleurs, ce produit est bien mieux contrôlé en France qu’aux États-Unis.

L’Académie nationale de médecine réaffirme donc sa position de 2015, en estimant qu’il est préférable pour un fumeur de vapoter. Elle rejoint l’avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui considère la e-cigarette « comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs », parfois mieux que les autres substituts nicotiniques.

D’après Santé Publique France au moins 700 000 fumeurs ont décroché grâce à la cigarette électronique.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Nouveau commentaire